Les questions importantes de l’isolation des combles

  • 23 juillet 2021
Les questions importantes de l’isolation des combles
Dans le cadre de l’habitat, les gens ont tendance à oublier qu’isoler les combles est considéré comme essentiel. L’isolation des combles comprend notamment l’isolation des combles perdus et l’isolation des combles aménagés. Cette isolation demande les mains d’un professionnel. En effet, ce n’est qu’une fois correctement fait que l’isolation peut garantir un confort thermique. Un autre avantage de l’isolation des combles est l’apport d’une consommation d’énergie normale dans le logement. Selon les statistiques, c’est par le toit de la maison que 30% des déperditions de chaleur se font. Il est important de suivre les règles pour les travaux d’isolation des combles.

Les règles à suivre pour une isolation des combles

La première règle à suivre concernant une isolation des combles  c’est de respecter les critères de performance. En ce qui concerne l’isolation des combles, il est important de choisir un isolant avec de bonnes performances. Il est essentiel de choisir un isolant en fonction des critères de performances de ce dernier. Petite information, pour le cas d’une isolation de comble dans le neuf il y a des règles à respecter. Ces règles sont fixées par la nouvelle règlementation thermique. Pour ce qui est des combles rénovés, il n’y a pas d’obligation légale. Bien entendu, il est recommandé aux interlocuteurs de choisir des isolants qui respectent les critères qui sont fixés par le crédit d’impôt. Pourquoi ? Parce que cela permet d’avoir droit à un crédit d’impôt de 30%. Une autre règle en matière d’isolation de combles à respecter est celle de privilégier la qualité. C’est normal, ce genre de travaux ne tolère pas les économies. Qu’il s’agisse de la main d’œuvre, des matières utilisées, tout doit être de qualité. L’isolation doit être réussie et durer sur le temps. Les isolants de qualité sont ceux qui respectent les caractéristiques des performances. La personne en charge des travaux doit être un professionnel. La raison en est qu’un isolant mal posé ne va pas durer dans le temps. 

Les combles perdus et les combles aménagés : isolation

Dans le cadre des travaux d’une isolation des combles, les interlocuteurs doivent savoir qu’il y a deux genres de combles. Ce sont les combles aménagés et les combles perdus. Pour ce qui est des combles aménagés, ce sont des combles dont l’espace sous le toit n’est pas encombré par une charpente. Les combles aménagés sont ceux qui ont1m80 de hauteur sous la charpente et avec un angle de pente du toit qui est supérieur à 30 %. Ce genre de comble s’isole avec l’aide de rampants ou pour faire simple un isolant en rouleau ou en plaque. Pour ce qui est des combles perdus, ces derniers sont souvent inhabitables. La raison est souvent que les combles perdus ont une hauteur sous plafond insuffisante. L’autre raison c’est que les charpentes sont trop encombrantes. L’isolement de ce genre de combles diffère des combles aménagés. L’isolation des combles perdus se fait par soufflage de flocons d’isolants rapidement et surement. L’isolation de combles se fait en s’adaptant à tous les types de toitures. Les interlocuteurs ont le choix entre des panneaux, des rouleaux, en vrac et ainsi de suite. 

Une isolation des combles avant tout achat

Il faut comprendre que l’isolation des combles c’est une économie d’argent. Après tout, investir dans un matériau de qualité permet de ne pas trop dépenser question de chauffage. Pour faire simple, il ne faut pas acheter de système de chauffage avant de faire l’isolation des combles et de la maison. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’isolation des combles parfaitement exécutés permet de faire baisser les besoins thermiques. Un autre point à souligner est l’importance d’isoler et ventiler correctement les combles. Il faut prêter attention à l’effet thermos. Il est nécessaire qu’il faille ventiler voire de sur-ventiler les combles aménagés et perdus. Le système de ventilation des combles permet d’aérer et de faire descendre la température. Faire attention pour l’isolation des combles aménagés est nécessaire. Pourquoi ? Pour ne pas perdre trop d’espace. Le professionnel est capable d’isoler les combles sans perdre trop d'espace habitable.

Le choix de l’isolant pour les combles

Concernant l’isolation des combles, le choix de l’isolant est important. Pour les interlocuteurs qui ne sont pas au courant, sur le marché actuel il existe de nombreux matériaux en matière d’isolants. Chacun d’eux dispose de critères ainsi que de caractéristiques en prenant en compte les divers types de toitures. Pour l’instant, l’isolant le plus utilisé est la laine de verre. Cette dernière est considérée comme l’un des plus populaires auprès des foyers français. La raison derrière cette popularité provient du fait que la laine de verre a un bon rapport qualité-prix. Bien entendu, les matériaux sont nombreux et les autres isolants peuvent être d’origine minérale, végétale ou animale. Concernant principalement la laine de verre, elle est une bonne isolation thermique. La laine de verre a une composition minérale qui la rend incombustible. La laine de verre permet une isolation des toitures, des cloisons ainsi que des sols. La laine de roche a une composition faite à base de basalte. Étant totalement incombustible, elle offre une grande résistance à l’humidité. 

Les isolants en polystyrène et les isolants en polyuréthane

Ces derniers ont un nom, les isolants en plastique alvéolaire. Ce genre d’isolant se présente sous forme de plaques. Ils sont considérés comme des isolants efficaces, économiques et compacts. Il faut dire que le polystyrène expansé ou PSE est celui le plus populaire. Mais il y a aussi le polystyrène extrudé ou XPS qui présente une meilleure qualité. Cet isolant présente des rainures pour faciliter l’installation. Le polystyrène présente aussi une faible conductivité thermique. Un petit plus de cet isolant c’est qu’il est totalement imperméable. Pour ce qui est isolant en polyuréthane, ils se présentent surtout sous forme de plaques compactes, étanches et résistantes. C’est un isolant qui présente des capacités d’isolation thermique particulièrement élevée. D’ailleurs, ce dernier présente une très grande durabilité par rapport à ces congénères. Ce dernier a également pour caractéristiques de bien résister à l’humidité et de ne pas se tasser. Un petit bémol à ce sujet c’est que ce dernier présente un prix un peu élevé. 

La question des isolants naturels

En ce qui concerne les isolants naturels aussi connus comme biosourcés proviennent de matériaux renouvelables. Comme ils sont naturels, ils sont recyclables. Le plus grand intérêt de ce dernier est que la fabrication de ces isolants naturels demande moins d’énergie que les autres isolants. Les isolants naturels peuvent être d’origine végétale ou animale. Ils ont de l’air au sein de leurs fibres, ce qui leur permet d’avoir une bonne isolation thermique. Comme isolant naturel il y a la laine de bois qui ne se dégrade pas dans le temps. Le liège quant à lui résiste au feu et à l’eau en plus d’être durable. La fibre de lin quant à elle est surtout efficace en matière thermique et phonique. La laine de chanvre offre d’excellentes performances acoustiques. Alors que la laine de mouton est légère et facile à installer. Pour ce qui est des isolants à base de plumes de canard, il est nécessaire de les mélanger à de la laine de mouton et des fibres synthétiques permettant d’avoir une meilleure densité. Le textile comme isolant est fait de textiles recyclés mélangés à 15 % de fibres de polyester pour maintenir le tout. La ouate de cellulose quant à elle se compose de déchets de papier.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide